La Compagnie des Vétérans du Coeur Ardent

Une guilde de Warhammer Online sur serveur Athel Loren
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Ier récit: L'Empire IIème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steiner

avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Carrière: Répurgateur
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Ier récit: L'Empire IIème partie   Mer 17 Déc - 23:58

La milice

Pour appuyer ses troupes régulières, l'empire peut compter, parfois de force sur ses habitants ou faire appel à des mercenaires, souvent aussi bandits. Réunis en franches compagnies, ils protègent les flancs des armées en servant de détachements, tactique militaire impériale inédite. Ils peuvent aussi se munir d'arc pour appuyer les arquebusiers. Certains d'entre eux, venant des régions les plus rurales de l'Empire développent un talent certain pour servir d'éclaireurs s'infiltrer sur le champ de bataille pour perturber la marche ennemie ou plus simplement délivrer la mort rapidement.

Les ordres de chevalerie

De nombreux ordres de chevalerie peuplent les terres de l'Empire recrutant leurs membres dans la noblesse impériale. Ils se retrouvent toujours sur les champs de batailles pour mener des charges dévastatrices au cœur de l'armée adverse. Arborant fièrement les insignes de leurs ordres, ils chevauchent sur des destriers caparaçonnés, engoncés dans de rutilantes armures. Un ordre de chevaliers est hiérarchiquement organisé du novice aux membres du cercle intérieur, vétérans expérimentés de plusieurs dizaines de batailles.

Parmi les ordres les plus connus, on peut citer :

-La Reiksguard constitue le meilleur des troupes d'élite de l'Empereur et ont juré de protéger sa vie au péril de la leurs. Ils sont dirigés par le Reikmarshall, qui est en ce moment Kurt Helborg. Cet ordre puissant reste pourtant neutre politiquement et sert loyalement l'empereur régnant.

-Les chevaliers du Loup Blanc sont l'élite de la chevalerie de Middenheim, la deuxième ville de l'empire. Ceux sont de féroces guerriers armés de grands marteaux de guerre qui ont juré de servir Ulric, le dieu tutélaire de la cité. Ils vont aux combats sans boucliers ni heaumes, bons pour les lâches, en hurlant des cris de guerres.

-Les chevaliers du soleil vénèrent une déesse tiléenne, car ils ont été sauvés d'ennemis Arabes sur un temple de cette déesse.

-Les chevaliers Panthères ont fondé leur ordre au retour d'une croisade en Arabie. Ils arborent des peaux de panthères



Les pistoliers et les escorteurs

Les fils de nobles se regroupent en régiment de pistoliers afin de faire leurs preuves pour devenir chevaliers. Ils rejoignent alors les pistolkorps sous l'égide de l'Empereur ou encore une école d'artillerie ou un ordre de chevalerie où ils se préparent au combat. A la bataille, ils forment des unités de cavalerie légère qui se déploient rapidement, ouvrent le feu et perturbent l'avancée des lignes ennemies. Ils sont le plus souvent armés de pistolets parfois de pistolets à répétition. Ceux qui apprennent à dompter leur impétuosité et donc survivent deviennent alors chevaliers. Mais les plus téméraires d'entre eux continuent à servir ces régiments et deviennent des escorteurs. Ils entraînent et mènent alors les pistoliers à la bataille ou forment parfois des unités d'escorteurs, redoutés car armées d'arquebuses à répétitions pouvant être dévastatrices.


L'artillerie

La cité de Nuln s'est imposée comme la ville de l'ingénierie impériale et crée la quasi-totalité de l'artillerie des armées de l'Empire. Les ingénieurs impériaux déploient sur le champ de bataille de nombreuses machines de guerre toutes plus dangereuses les unes que les autres pour l'ennemi mais malheureusement pour son utilisateur aussi.

Les plus courantes sont le grand canon impérial et le mortier. Plus rare et plus aléatoire dans leurs utilisations, le macro-projecteur de plomb pernicieux à haute vélocité (aussi connu sous le nom de canon feu d'enfer), créé par l'ingénieur fou Von Meinkopt et la batterie Tonnerre de Feu de Faulkstein peuvent causer des ravages s'ils fonctionnent bien.

Bien plus rare sur le champ de bataille, le tank à vapeur est une machine de guerre inspirée par les travaux du génie tiléen Léonardo di Miragliano dont le secret de fabrication a été perdu. Douze au départ, il ne reste que 8 exemplaires aujourd'hui, soigneusement entretenus par l'Ecole d'Ingénierie. Le tank délivre un feu nourri et charge l'ennemi pour l'écraser sous ses roues, provoquant terreur et désolation dans les rangs adverses.



les Flagellants

La mort, les épidémies, la faim, la guerre et les prophéties sur le Seigneur de la fin des temps sont autant de raisons pour faire perdre la raison à n'importe qui. Des bandes de ces pauvres gens se regroupent souvent afin de faire pénitence et de se flageller. Lorsque éclate la guerre, ils surgissent de nulle part pour mener des charges suicidaires. En effet, ils ne craignent pas la mort car ils pensent que la fin du monde est imminente. Ceux sont de féroces guerriers que rien ne fait reculer, parfois électrisés par les discours enflammés de prêtres guerriers.


Les personnages de l'Empire


Les prêtres-guerriers

Parmi les religions impériales, deux se détachent nettement, le culte de Sigmar, le fondateur de l'Empire et le culte d'Ulrich, Dieu de la Guerre et de l'hiver. Dans les deux cas, leurs prêtres se doivent de combattre toutes formes du mal que ce soit par la foi ou par les armes. Les prêtres accompagnent donc les armées impériales, dirigeant et galvanisant les troupes, capable de se mesurer à de féroces adversaires mais aussi d'implorer leurs dieux tutélaires pour recevoir une quelconque aide ou bénédiction. Parfois, les prêtres-guerriers sont accompagnés de leurs supérieurs, les Archidiacres,au nombre de deux, ou du Grand Théogoniste Volkmar. Ceux-ci sont des vétérans de multiples combats, engoncés dans de lourdes armures. Si on fait appel au haut clergé de Sigmar, l'archidiacre se déplace parfois avec l'autel de guerre, énorme char baroque construit sous Magnus le Pieux dominé par un Griffon dans lequel s'accumule l'énergie de Sigmar, prête à être déversé sur l'ennemi.

Les sorciers

L'Empire peut utiliser tous les domaines de magie élémentaires

Au premier temps de l'Empire, la sorcellerie était considérée comme impie et ceux qui en usaient étaient pourchassés sans relâche. Ce fut l'Empereur Magnus le Pieux qui comprit le premier l'utilité des sorciers lors de batailles et il demanda au grand mage elfique Teclis d'enseigner aux hommes la magie. Les Collèges de Magie furent fondés à Altdorf, la capitale. Ils y apprirent que la magie provenait du chaos mais qu'elle pouvait être purifiée afin d'être utilisée pour le bien de l'humanité. Teclis leur enseigna que soufflaient huit vents différents mais qu'un homme, dont l'espérance de vie est courte, ne pouvait en maîtriser qu'un, avec force travail.

Ainsi, les sorciers humains sont divisés en huit collèges, avec à leurs têtes un Patriarche. Un Patriarche Suprême est au sommet de la hiérarchique magique, conseiller de l'empereur et ordonnateur de tout ce qui concerne la sorcellerie.

Les ordres sont :

-L'Ordre Lumineux, dont les sorciers sont appelés Mages blancs ou Hiérophantes, est le domaine de la connaissance. Il dépend du vent d'Hysh et son symbole est le serpent de lumière. Cet ordre est aussi appelé Ordre des Sages et les principaux dirigeants de l'Empire viennent consulter ses sorciers. Pouvant être offensive, cette sorcellerie est surtout réputée pour ses sorts de guérisons et protections. Le collège est une fantastique pyramide translucide, au coeur d'Altdorf, mais invisible des simples gens. Elle renferme en son sein la plus grande salle de trésor magique, crée par Teclis pour y enfermer les objets pris au chaos.

-L'Ordre Doré, dont les sorciers sont appelés Alchimistes, est le domaine du métal. Il dépend du vent de Chamon et son symbole est l'aigle. Ils sont des spécialistes de la transmutation des métaux, de la forge et de l'art runique (bien qu'ils soient bien moins doués en cela que les maîtres des runes nains).,Le collège, qui ressemble à une immense forge, se trouve en périphérie d'Altdorf, le long du fleuve Reik.

-L'Ordre de Jade est le domaine de la Vie. Il dépend du vent de Ghyran et son symbole est le cercle de vie. Ces sorciers sont en symbiose avec la nature ce qui se reflète dans leurs sorts (pluie, pousse de forêt...).,Le collège est un bâtiment fait d'arbres situé la capitale. On trouve dans la clairière qui l'entoure un lac argenté qui aurait la vertu de guérir les malades.

-L'Ordre Céleste est le domaine de l'Astromancie ou des Cieux. Il dépend du vent d'Azyr et son symbole est la comète de pouvoir. Ils lisent dans le ciel et les étoiles et sont capables de prédire le futur. Ils sont capables en combat de projeter éclairs ou comètes sur l'ennemi. Le collège est composé de seize tours invisibles qui dominent la ville d'Altdorf, point de vue idéal pour étudier les astres.

-L'Ordre Gris est le domaine des Ombres. Il dépend du vent d'Ulgu et son symbole est l'épée de justice. Ces sorciers sont parmi les plus mystérieux et les moins appréciés, nommés Illusionnistes mais préférant l'appellation Gardien Gris. Ces sorciers vagabonds lancent des sorts d'illusions et de dissimulation. Le collège gris est un vieux bâtiment délabré situé dans un quartier extrêmement pauvre d'Altdorf dans lequel on entre et sort par des tunnels magiques et secrets.

-L'Ordre d'Améthyste est le domaine de la mort. Il dépend du vent de Shyish et ses symboles sont la faux, le sablier et la rose épineuse. Les sorciers de cet ordre puisent leurs énergies des morts. Ils sont capables de commander les esprits, de plonger l'ennemi dans un profond désespoir et même dit-on d'aspirer les âmes. Il ne faut pas confondre cette magie et la nécromancie. Malgré tout, la confusion est souvent de mise au grand dam des membres de l'ordre Gris. Le collège surplombe l'ancien cimetière d'Altdorf qui a accueilli les nombreux cadavres de la Peste Rouge. C'est un bâtiment sombre et lugubre que les habitants de la ville évitent soigneusement.

-L'Ordre Flamboyant est le domaine du feu, appelé aussi Pyromancie. Il dépend du vent d'Aqshy et son symbole est la Clef des Secrets. Ces sorciers, souvent rougeaud, utilisent bien évidemment des sorts du feu; C’est un pouvoir offensif extrêmement destructeur, surpassant bien souvent en duel n'importe quel autre domaine de magie. Le collège est composé d'immenses tours enflammées, qui apparaissent parfois aux yeux profanes comme des mirages. Habituellement, les habitants d'Altdorf ne voient qu'une ruine brûlée.

-L'Ordre d'Ambre, dont les sorciers sont parfois appelés chamans ou sorciers bruns, est le domaine de la bête. Il dépend du vent de Ghur et son symbole est la flèche. Ses sorciers à l'apparence sauvage utilisent des sorts qui poussent à utiliser la sauvagerie primitive. Ils sont capables de communiquer avec les animaux, d'utiliser la force animale ou de provoque une peur animale à l'ennemi. Cet ordre est le seul à ne pas posséder de bâtiments à Altdorf, ses maîtres habitant dans les collines d'Ambre à l'extérieur de la ville.


Les Répurgateurs

Ce sont des individus exaltés, intégristes et généralement adorateurs des dieux de l'Ordre, qui pourchassent les serviteurs du chaos et leurs alliés où qu'ils se cachent.

Le courroux des répurgateurs poursuit les hérétiques (qui émettent des idées dangereuses et contraires aux dogmes des cultes officiels), les blasphémateurs, les profanateurs et les adorateurs du chaos ainsi que les mutants, qui ont été marqués par le chaos (même si un mutant n'est pas nécessairement un serviteur des dieux sombres à la base). Toutefois, il existe des répurgateurs poursuivant d'autres types d'adversaires: les orques et demi-orques, les créatures-garou, les nécromants, les sorciers renégats s'égarant dans des pratiques considérées comme hérétiques, etc.

Les répurgateurs vénèrent pour la plupart Sigmar (dans l'Empire), Solkan, le seigneur de la vengeance, Ulric le seigneur des loups et de l'Hiver ou encore Véréna, déesse de la connaissance et de la justice. Mais il en existe pour pratiquement chaque culte.

Le répurgateur est un enquêteur à la tête froide, qui se doit de posséder une licence auprès d'une guilde particulière de l'Empire, l'Ordre des chasseurs. Il existe bien sûr de nombreux répurgateurs clandestins et autoproclammés qui opèrent sans licence, pensant que les lois qui limitent leur activité ont été faites par des imbéciles et des hérétiques ou plus simplement pour défouler leur violence personnelle. Ces individus risquent bien sûr de graves ennuis s'ils sont démasqués et si la justice les atteint. D'ailleurs, une bonne partie de l'activité de l'Ordre des Chasseurs consiste à traquer et juger les répurgateurs sans licence.

Les répurgateurs ont mauvaise réputation à cause des émeutes et des désordres populaires qu'ils provoquent et leur propension à rechercher le mal chez tout individu qui leur déplaît. L'archétype du mauvais répurgateur est l'individu violent qui recherche des bouc-émissaires, encourage la délation, obtient des aveux sous la torture et fait dresser gibets et bûchers par la population exaltée.




Suite: l'Inquisition
Revenir en haut Aller en bas
 
Ier récit: L'Empire IIème partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» O&G vs démons 2500 Résultat et partie serrée !
» [Empire Tau] Partie de bonhomme!
» Campagne EMPIRE PLANETAIRE sur Tours
» Orques/Empire a 1500pts (1er partie)
» empire planétaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Vétérans du Coeur Ardent :: Aux abords du camp :: La salle des cartes :: La bibliothèque-
Sauter vers: