La Compagnie des Vétérans du Coeur Ardent

Une guilde de Warhammer Online sur serveur Athel Loren
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
FORUM FERME

Partagez | 
 

 [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 0:57

Dans les instants qui précédèrent le Commencement, il n’y avait ni Temps, ni Matière, ni Dimension, mais seulement l’Infinie Possibilité d’existence des ces choses ; car en l’absence absolue de quoi que ce soit, tout redevient absolument possible. Et ainsi, il advint que cette Infinie Possibilité prit conscience de sa propre existence, engendrant du même coup l’Univers et tous les plans d’existence qui lui sont parallèles.

Tandis que le Temps, la Matière et la Dimension se déployaient au sein de la matrice physique du Réalisé, la Possibilité continua à se développer à leurs côtés, dans le sein métaphysique du Devenir en gestation. Chaque nouvelle création amenait avec elle la possibilité d’une croissance et d’une plus grande complexité de Forme et de Processus.

Au fil du temps, la Création se tourna sur elle-même pour enfanter la Vie et, à son tour, la Vie accoucha de Perception. A la suite de la Perception vint la Conscience et avec la Conscience naquit l’Intelligence, dont découlent le Concept et les Mots qui relient toutes choses au Concept.

Alors, les Mots engendrèrent de nouveaux Concepts qui entraînèrent l’accroissement de l’Intelligence et cette Intelligence accrue élargit la Conscience. Ainsi amplifiée, la Conscience permit l’évolution de la Perception et cette Perception évoluée en vint à connaître la Vie plus intimement. La Perception comprit la Forme et le Processus de tout ce qui faisait partie de la Réalisation et en vint à s’infiltrer dans le Potentiel brut de tout ce qui était encore en Devenir.

Au cœur de l’Infinie Possibilité qui habitait le Devenir, les Concepts commencèrent à prendre leur propre forme et, avec le temps, les Grands Paradigmes s’éveillèrent ; Puissances en Devenir qui s’exprimèrent dans leurs propres mots, si glorieux et si terrifiants.

A présent que des millénaires se sont écoulés, nous nous exprimons enfin avec nos propres Mots. Des Mots qui marient le langage du quotidien aux langages de ceux qui, grâce à leurs visions mystiques, nous apprennent à connaître les Dieux et le monde, le Mortel et l’Immortel. Par eux, nous pourrons sculpter le monde à notre Volonté et l’univers suivant nos Desseins.

Il en est ainsi et ainsi il en sera.

Teclis, Grand Maître du Savoir de la Tour Blanche
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 0:57

De nombreux rouleaux sont disséminés de ci de là et l'on peut y trouver nombre de correspondance entre érudits.

On pourrait voir l’Aethyr comme un potentiel infini, un état où absolument tout est possible (que cela soit imaginable ou pas) mais pas nécessairement probable. La possibilité et le potentiel sont des éléments-clés de la réalité, imbriqués dans tous les aspects du plan matériel, du plus grand au plus petit, de l’inanimé à l’animé, depuis ce qui ne peut être détecté par nos sens à ce qui le peut. Car en vérité, les mots « possibilité » et « potentiel » sont utilisé pour décrire quelque chose qui, autrement, serait incommensurable ; que ce soit parce que les choses que ces morts désignent n’ont aucune dimension ou existence propre mesurable, ou parce qu’elles sont véritablement infinies et donc au-delà de toute mesure possible.

Ainsi, les mots « possibilité » et « potentiel » sont-ils des noms attribués parles humains à des concepts «abstraits. Mais l’existence de l’Aethyr, à la fois en tant que réalité parallèle et énergie, pourrait être considérée comme une proposition selon laquelle la possibilité et le potentiel décrivent des concepts qui n’ont aucune dimension propre, physique, temporelle, de masse ou d’énergie mesurable. Il serait peut-être logique de suggérer que, comme l’Aethyr, elles existent également d’une autre manière dans tous les éléments et aspects du plan matériel, en tant que catalyseurs de base de tout ce qui existe. Plus encore, on pourrait argumenter que c’est l’Aethyr lui-même qui est l’existence, la source et le réservoir de toute possibilité et de tout potentiel et que le Chaos, que nous appelons magie et Aethyr, est la manifestation visible caractérisée du potentiel brut.
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 0:58

La Haute Magie

La haute magie, également appelée vraie magie, est l'art d'exploiter tous les Vents de Magie. Réservés aux Hauts Elfes, les sorts de haute magie sont très puissants et dépassent les capacités humaines, tant physiques que spirituelles. En vérité, les sorts enseignés par Teclis aux sorciers humains n'étaient que des sorts mineurs issus de la vraie magie. Il lui parut évident que ses étudiants ne possédaient pas la finesse qu'il leur aurait fallu pour parvenir àmanipuler plus d'un seul Vent à la fois. Les hauts elfes, en revanche, sont bien plus adaptés à la magie que toute autre race et perçoivent bien mieux les flux et les reflux des Vents de Magie, ce qui leur permet d'anticiper leurs dangereux revirements avant qu'ils ne se produisent.


La manipulation de Qhaysh

Les sorts qui puisent leur énergie dans Qhaysh combinent des éléments appartenant à plusieurs Vents ou à tous les Vents à la fois. La haute magie est beaucoup plus polyvalente que toutes les autres formes de magie et les sorts qu'elle permet de mettre en oeuvre sont sûrement parmi les plus puissants, tout en faisant certainement partie des plus difficiles à lancer. Les grands mages d'Ulthuan savent équilibrer les différents Vents pour les canaliser directement dans un sort, avec la certitude de ne provoquer aucune déperdition magique, ou avec une déperdition très minime. Les archimages et les maîtres du savoir d'Ulthuan maîtrisent l'art de capter et de raffiner l'essence des différents Vents, puis de les combiner avec tant de finesse et de soin qu'ils peuvent créer des sorts d'une perfection et d'une puissance inégalées. Cette utilisation équilibrée et préciséments mesurée des Vents de Magie est appelée Qhaysh, ou haute magie, telle qu'elle est pratiquée par les mages d'Ulthuan et s'il s'agit de la plus puissant de toutes les formes de magie.
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 0:58

Le magick, un langage mystique

Pour énoncer leurs sorts, les membres des Collèges impériaux utilisent tous un langage communément appelé magick (ou plus rarement lingua praestantia). D'après ce que l'on dit, la lingua praestantia aurait été développée avec eux et pour eux par le maître du savoir Teclis d'Ulthuan en personne.

Bien qu'il soit réputé encore plus compliqué que la langue tonale du lointain Cathay, la magick n'est pourtant qu'une version simplifiée de l'eltharin, la propre langue des hauts elfes, mêlée à des locutions académiques du reikspiel ancien pour former une sorte de dialecte particulier. Bien que sa structure soit incroyablement complexe et son vocabulaire extrêmement étendu, l'eltharin, selon les légendes des hauts elfes, n'est qu'une version très simplifiée de l'antique langage parlé par les êtres quasi divins qu'ils appellent Anciens. Lorsque les hauts elfes prononcent leurs propres incantations, dans toute leur magnificience et leur étendue, ils le font dans leur propre langage occulet, l'anoqeyân, la dernière langue vivante encore parlée par des mortels qui soit proche de celle des Anciens.

... Il s'ensuit que, s'il a réellement existé un langage mystique primordial dont même l'anoqeyân est issu, celui-ci devait certainement posséder un mot ou une phrase pour chacun des plus petits concepts et possibilités qui existent dans la création, sans tenir compte de la notion de temporalité.


Note personelle d'une écriture déliée, simple et élégante :
L'anoqeyân tendrait à nommer le monde des pensées. Pour expliquer clairement ce concept, si vous pensez à un cheval, une elfe pensera à la noble lignée d'Ellyrion...tandis qu'un humain à une multitude de variantes de couleurs de robe ou de gabarit. Chaque personne pensante aura une évocation suite à mot donné différente. L'anoqeyân,tend à dissiper toute fuite d'idée. Lorsqu'un mot est prononcé, la majeure partie des personnes comprenant ce langage pensent à la même chose. Le langage mystique primordial ne laissait donc aucune place au hasard ou à l'intérprétation. L'on peut donc conclure que les Anciens n'avaiet pas de retour possible de l'énérgie fluctuante du chaos car leurs incantations étaient énoncées avec tous leurs facteurs de possibilités stables.

Ainsi donc, plus un utilisateur de haute magie approfondira sa connaissance de l'anoqeyän mois il sera sensible à la perversion possible par le chaos.



Compte rendu de Kalasthlann à Aërtarion le Gris de la tour de Saphery
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 0:59

La Malepierre

La malepirre est faite de magie solidifiée et c'est une substance abominablement dangereuse. C'est un solide, elle possède une densité, une masse et une dimension, mais elle ne provien pas d'éléments issus du monde physique. C'est un élément très particulier, qui possède sa propre individualité. La Tour Blanche pense qui si elle reste suffisament longtemps dans une zone sans que rien ni personne ne la perturbe, la malepierre, comme la magie, subit une transformation et la substance pure qui était d'abord apparue se dégrade pour muter en un élément plus destructeur et dangereux encore. La malepierre est rare et c'est un élément remarquable qui constitue une passerelle entre le matériel et l'immatériel : un matériaux qui relève à la fois de la pure magie et du monde physique.

Cette substance extraordinairement rare fut découverte par les gens de l'Empire à l'occasion de la destruction de Mordheim par une énorme météorite faite de cette matière, il y a cinque cents ans à peu près, et on lui donna le surnom de "pierre magique".

Toutes les couleurs de la magie se manifestent temporellement et physiquement dans la malepierre, de telle façon que n'importe quelle créature douée de sensibilité peut la voir, la toucher et utiliser son pouvoir en la tenant simplement en main ou en se tenant debout à côté d'elle et en se concentrant. Mais la malepierre est incroyablement dangereuse parce qu'elle laisse filtrer sa magie dans son environnement et sature tout ce qui l'entoure de son énergie.

Cette saturation se manifeste sous la forme de mutation spontanées, de la dégénérescence des formes solides, de l'incarnation des rêves, des souvenirs, des peurs et de toutes sortes de psychoses, ainsi que par d'autres événements aléatoires et surnaturels. En un certain sens, les effets produits par sa présence sont semblables aux effets pervers qui découlent de m'utilisation de magie noire, mais en beaucoup plus prononcé. La présence de malepierre en un lieu déclenche toujours ces phénomènes, à moins qu'elle ne soit enfermée dans un coffre ou tout autre contenant d'une matière inerte à la magie.

Les maîtres du savoir de Hoeth suggèrent que ce furent les Anciens qui l'inventèrent, pour l'utiliser comme alimentation énergétique de leurs incompréhensibles dispositifs magiques, tels que les portails du Chaos par exemple.

Le reste du parchemin semble avoir subi des intempéries et n'est plus lisible... Une note sur un simple bout de papier semble aller de pair avec le parchemin initial

Suite à une expérience personelle, j'ai pu avoir entre mes mains de la malepierre réduite en poudre. Le danger que cela représente n'est pas amoindri par son changement de forme. La poudre permet à des invividus mal intentionnés d'en faire un ingrédient de poison ou bien comme dans le cas présent que je vous rapporte, un empoisonnement de l'eau par les puits qui alimentent tout la ville. Diluée dans l'eau, cela à provoqué des mutations et les victimes ont du être occises. Je vous laisse imaginer si de la malepierre "pure" est administrée sciemment à des hommes pour en faire des fléaux au sein des communautés humaines.

Correspondance entre Kalasthlann à Aërtarion le Gris. Rapports sur Middenheim. Le parchemin est daté d'il y a plus ou moins une quinzaine d'années
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 1:00

La haute magie est l'utilisation harmonieuse des huit vents magiques recensés qui parcourent le monde.

Hysh : le Vent Blanc
La magie de ce vent s'appuie sur la lumière, avec tous les usages que l'on peut en faire et toutes les abstractions que la lumière représente parfois pour les mortels. Elle pourrait être décrite comme la magie de l'inspiration et de l'illumination.

Azyr : le Vent Bleu
On dit qu'Azyr est la manifestation du reflet dans l'Aethyr de l'inspiration et de tout ce qui se trouve hors de portée. La magie de ce vent est fondée sur la connaissance de l'inconnaissable et sur la manipulation des cieux.

Chamon : le Vent Jaune
Chamon est la manifestation de l'abstraction aethyrique et de la réalité de la logique, du désir de quantification, de l'envie et de la nécessité d'apprendre et d'instruire, ainqi que de l'aspiration à mettre ce qui a été appris en application de façon pratique et tangible.

Ghyean : le Vent Vert
Ghyran est décrit comme le courant dynamique de l'Aethyr qui tend vers la croissance, le besoin de nourrir et celui d'être nourri. Ghyran est l'écho et le miroir aethyrique de la fertilité et des aspects nourriciers de la vie matérielle.

Ghur : le Vent Brun
Ghur a été défini comme le plus sauvage et le plus animal des esprits de l'Aethyr. Ce vent est connu pour sa sauvagerie ; il est l'antithèse de toute civilisation et de toute domestication, aussi primal et irrationnel qu'il est dépourvu de malveillance.

Aqshy : le Vent Rouge
Aqshy est constitué de la fusion Aethyrique de l'expérience et de la notion de passion, dans son sens le plus large. L'essence du Vent rouge est le feu sous toutes ses formes.

Ulgu : le Vent Gris
Ulgu est le reflet aethyrique de notre réaction lorsqu'il nous arrive d'être perdu ou frappé de confusion. Ce vent est empli de profonds mystères, de complots, d'ombres et d'illusions.

Shyish : le Vent Pourpre
Shyish est la manifestation aethyrique du passage du temps et de l'inéluctabilité de la fin et de la mort. Shyishe est également le mirroir immatériel de toute l'inquiétude qui se manifeste en face de l'inconnu, ainsi que de l'effroi et du terrible respect qui saisit tous les êtres doués de raison en face de la mort
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 1:02

/HRP

voici quelques infos issues du "Royaumes de la sorcellerie" du JDR 2ème édition de Warhammer.
Je les avais postées sur le forum des Ceyl Arhain Cynath pour donner des infos à ceux qui jouaient des mages.

Si les infos ont déjà été donnée ailleurs, vous pouvez effacer ce post.
La masse d'info présente sur votre forum étant considérable, je n'ai pas encore eu le temps de tout lire (mais je vais m'y atteler).

LJD Kalasthlann
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Ilunielle

avatar

Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Carrière: Archimage
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 17:39

Merci !

Reste plus qu'à ouvrir une école au sein de la compagnie Razz
Revenir en haut Aller en bas
Valashein
Admin
avatar

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Carrière: Répurgateur
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Lun 5 Jan - 20:25

/HRP

Citation :
Royaumes de la sorcellerie
+
Citation :
Reste plus qu'à ouvrir une école au sein de la compagnie
=

AU BUCHER !

_________________
Valashein von Carstein

La teinte blafarde du Chaos doit être lavée dans le feu purificateur de la comète à deux queues.
Et non, nous ne brûlons pas les innocents par plaisir, mais par devoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://wariscoming.bbactif.com
Ilunielle

avatar

Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Carrière: Archimage
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Mar 6 Jan - 10:35

Mais heu....


*Clac, Paf !*

Crying or Very sad


Et voilà pourquoi, la petite Ilunielle dû rester dans sa chambre toute la soirée de lundi. La punition du Capitaine, implaccable, était tombée.....
Revenir en haut Aller en bas
Steiner

avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Carrière: Répurgateur
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Mar 6 Jan - 11:06

Je me permettrai juste d'ajouter que les vents magiques n'ont pas le même nom au sein de l'Empire, mais cela a été expliqué autre part.

Sinon félicitation, cela est fort interressant.

J'èspère juste qu'aucun nain n'essayera de lire ceci ou il risque de faire un malaise vu la complexité du sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Kalasthlann

avatar

Nombre de messages : 712
Age : 39
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Carrière: Maître des épées
Rang de Carrière: 40
Rang de Renom: 41-50

MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   Mar 6 Jan - 11:31

/HRP

Steiner a écrit:
Je me permettrai juste d'ajouter que les vents magiques n'ont pas le même nom au sein de l'Empire, mais cela a été expliqué autre part.

Ah? Si tu retrouves où c'est expliqué, cela m'interesse...Smile (histoire de ne pas continuer dans mes erreurs si c'est le cas;)) car le livre dont c'est issu, parle de la théorie de la magie du point de vue humain (car la haute magie n'est pas utilisable par les PJ en JDR). Le livre étant la dernière référence officielle à en parler... (car même dans le codex Empire, il me semble que ce n'est pas vraiment abordé... faudrait que je vérifie)...


Edit :
Je viens de voir ou c'était noté.
En effet, les noms que j'ai cité sont les noms des vents (préalablement cités aussi dans la partie II de l'empire par Steiner) et non pas des collèges de magie (Collège Flamboyant, Collège de Jade... etc. etc.) que vous trouverez dans cette même partie rédigée par Steiner Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cian.over-blog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Appendice] Réfléxions sur l'Aéthyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOC] Base Xion
» [Appendice]
» Réfléxions sur la forme des tournoi SdA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des Vétérans du Coeur Ardent :: Aux abords du camp :: La salle des cartes :: La bibliothèque-
Sauter vers: